tannage

tannage

tannage [ tanaʒ ] n. m.
• 1370; de tanner
Action de tanner les peaux; ensemble des opérations qu'on fait subir aux peaux brutes pour en faire des cuirs, avant le corroyage. Tannage végétal au tan, aux extraits tanniques. Tannage rapide à l'alun de chrome. Tannage des peaux fines à l'alun et au sel ( mégisserie) , à l'huile de poisson ( chamoisage) .

tannage nom masculin Action de tanner les peaux. Ensemble des opérations que l'on fait subir à la peau épilée pour la transformer en peau tannée.

tannage
n. m. Ensemble des opérations ayant pour but de transformer les peaux en cuir. Tannage végétal, au tannin. Tannage minéral, au chrome, notamment.

⇒TANNAGE, subst. masc.
A. — Action de tanner; résultat de cette action.
1. TANN. Opération précédant le corroyage qui consiste à tanner les peaux de certains animaux après ébourrage et écharnage pour les transformer en cuirs souples et imputrescibles. Tannage des peaux; préparation au tannage. La peau est convertie en cuir grâce à l'emploi de matières végétales ou minérales, par ces deux catégories conjointement ou enfin par l'usage de substances huileuses. Dans le tannage, le traitement mécanique met à nu la partie de la peau qui est dite le « corium » (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p. 137). Après les opérations du tannage, les peaux deviennent imputrescibles, souples, résistantes et imperméables (J. COULON, Technol. gén. modiste, 1951, p. 53).
a) Tannage végétal. Procédé de macération des peaux dans un bain de tanin végétal ou un lit de tan disposées en couches successives dans des cuves ou fosses spéciales, et qui comporte trois phases essentielles: le gonflement, la pénétration, la fixation. Dans le tannage végétal, cette opération [le gonflement] conditionne les qualités du cuir produit (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 54).
Tannage extra-lent. Tannage obtenu après plus de 12 mois de traitement des peaux. Tannage lent. Tannage de 7 à 12 mois. Tannage rapide. Tannage de 4 mois ou moins. Comme il rencontrait les mêmes difficultés que ses concurrents à se procurer du cuir en quantité suffisante, il obtint l'autorisation d'utiliser des cuirs à tannage rapide (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 170).
b) Tannage minéral. Tannage au fer, aux halogènes, au formol. Le tannage à l'alun ou travail de mégisserie est le procédé de tannage minéral le plus anciennement pratiqué (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 80). Tannage à l'alun. Synon. de mégisserie. V. ex. supra. Tannage au chrome. Procédé utilisant comme substance tannante l'hydrate de chrome sous sa forme propre ou sous la forme d'un sel chromique. Le tannage au chrome est applicable aux gros cuirs comme aux cuirs légers (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 88).
c) Tannage à l'huile. Traitement des peaux, en particulier des peaux de mouton, à l'huile de poisson généralement, pour l'obtention d'un cuir chamoisé, lavable et très souple. Synon. chamoisage. Les fibres du collagène subissent au cours du tannage à l'huile une séparation et une déshydratation (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 112).
2. Autres domaines
a) LITHOGR., PHOT., PHOTOTYPIE. ,,Opération (...) permettant de réduire le gonflement de la gélatine des couches d'une surface sensible ou d'un phototype et/ou d'en augmenter la température en fusion`` (Microgr. 1980). Le tannage lumineux a diminué l'épaisseur de la couche des deux côtés (VILLON, Dessin. et impr. lithogr., 1932, p. 585). On verra par la suite (...) les applications de cette précieuse propriété en photogravure et en photolithographie. La vigueur de ce tannage dépend de la nature du colloïde et du bichromate utilisé (Civilis. écr., 1939, p. 10-2).
b) MÉD. Traitement des brûlures par pulvérisation d'une solution d'acide tannique, aux propriétés analgésiques et cicatrisantes. (Dict. XXe s.).
c) INDUSTR. ALIM. Tannage des protéines. ,,Technique d'alimentation animale qui consiste à traiter des protéines pour réduire leur solubilité et donc leur dégradation dans le rumen`` (CLÉM. Alim. 1978). [Jean Delort-Laval] a mis au point (...) un procédé de « tannage des protéines », et en particulier des tourteaux de soja, qui les rend beaucoup plus efficaces dans l'alimentation des ruminants (L'Express, 7 nov. 1977, p. 72, col. 1).
B. — [Corresp. à tanner C]
1. Fait d'être tanné, bruni par les rayons du soleil ou un agent similaire. Synon. hâle, brunissage. Un blanc de l'œil presque effrayant dans cette cernure et le tannage de toute sa peau (E. DE GONCOURT, Zemganno, 1879, p. 42). Le tannage ou le « culottage » de la peau sous l'action d'une exposition plus ou moins prolongée au soleil est limité et n'est pas héréditaire (HADDON, Races hum., trad. par A. Van Gennep, 1930, p. 275).
2. Au fig. Endurcissement, aguerrissement. Pas plus costaud que jadis, mais ayant acquis une résistance, un tannage d'Indien, au moral et au physique (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 129).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1370 « action de tanner les peaux » (Ordonnance des rois de France de la troisième race, éd. Secousse, t. 5, p. 315); 2. 1972 « traitement des brûlures à l'acide tannique » (Lar. Méd. t. 3). Dér. de tanner; suff. -age.

tannage [tanaʒ] n. m.
ÉTYM. 1370; de tanner.
1 Action de tanner les peaux; ensemble des opérations qu'on fait subir aux peaux pour en faire des cuirs, avant le corroyage. || Tannage au tan (de chêne), aux extraits tanniques (d'autres plantes; Sumac); les peaux salées sont trempées ( Reverdissage), foulées ( Foulage), épilées ( Ébourrage ou débourrage; plamée), écharnées ( Écharnage), mises à gonfler dans des bains de jusée (peaux « en tripe ») et couchées en fosse entre des couches de tan pour le tannage proprement dit. || Tannage de la molleterie.Tannage rapide à l'alun de chrome. || Tannage des peaux fines à l'alun et au sel, en mégisserie, en maroquinerie, en pelleterie ( Mégissage); tannage à l'huile de poisson en chamoiserie ( Chamoisage).
2 (Mil. XXe; in Larousse, 1972). Méd. Traitement des brûlures à l'acide tannique.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужна курсовая?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Tannage — Tan nage, n. A tanning; the act, operation, or result of tanning. [R.] [1913 Webster] They should have got his cheek fresh tannage. R. Browning. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • tannage — [tan′ij΄] n. 1. the act or process of tanning 2. something that has been tanned …   English World dictionary

  • Tannage — Tannerie à Fès (Maroc) Le tannage est un procédé chimique, par du tanin, pour transformer les peaux en cuir en les rendant plus durables et plus souples. Cette opération se fait dans des tanneries. Au XIXe siècle, l ouvrage du chimiste …   Wikipédia en Français

  • tannage — (ta na j ) s. m. Opération industrielle par laquelle on combine les matières astringentes des végétaux avec le principe gélatineux de la peau des animaux ; il se forme un tannate de gélatine qui, tout en conservant au tissu cutané sa souplesse et …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • tannage — kietinimas statusas T sritis radioelektronika atitikmenys: angl. hardbaking; hardening vok. Erhärtung, f; Nachhärten, n; Nachtrocknen, n rus. отверждение, n; твердение, n pranc. durcissement, m; tannage, m …   Radioelektronikos terminų žodynas

  • tannage — rauginimas statusas T sritis chemija apibrėžtis Viena iš odų ar kailių išdirbimo pakopų. atitikmenys: angl. tannage; tanning rus. дубление …   Chemijos terminų aiškinamasis žodynas

  • tannage — noun Date: 1662 the act, process, or result of tanning …   New Collegiate Dictionary

  • TANNAGE — s. m. Action de tanner les cuirs ; ou Le résultat de cette action …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • TANNAGE — n. m. Action de tanner les cuirs ou Résultat de cette action …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • tannage — /tan ij/, n. 1. the act or process of tanning. 2. the product of tanning; something that is tanned. [1655 65; TAN + AGE] * * * …   Universalium

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”